Données et connectivité

Official translation unavailable. Translate this page with Google:

Ouvrir un Document / Programme

Cette action fournit une interface avec une application externe et l'ouvre en ligne de commande.

Les applications externes peuvent exécuter des fonctions additionnelles et renvoyer les résultats à NiceLabel 10. Cette action permet à NiceLabel Automation de se relier à un logiciel tiers qui peut traiter des données additionnelles, ou acquérir des données. Le logiciel externe peut fournir une réponse de données en l’enregistrant dans un fichier, duquel vous pouvez la consulter sous forme de variables.

Note

NiceLabel Automation fonctionne comme une application de service et ne peut pas interagir avec le bureau de l'utilisateur, même s'il fonctionne avec les privilèges de l'utilisateur actuellement connecté. Microsoft a empêché ce type d’interaction pour des raisons de sécurité.

De ce fait, l’action Ouvrir un document/programme dans NiceLabel Automation ne peut ouvrir que des programmes qui s’exécutent en arrière-plan.

Vous pouvez fournir les valeurs de variable(s) au programme en les entourant de crochets dans la ligne de commande.

C:\Applications\Processing.exe [variable1] [variable2]
UUID-5d28e5a1-7881-3792-3aca-f065586a3897.png

Note

Si vous utilisez cette action dans les solutions NiceLabel 10, elle vous permet d'ouvrir des pages Web ou de créer des messages électroniques directement à partir de vos formulaires. Voir la section Créer des liens hypertexte et envoyer des e-mails sur un formulaire dans le guide utilisateur de NiceLabel 10.

Le groupe Fichier définit le fichier à ouvrir.

  • Nom de fichier : Définit le chemin et nom du fichier ou de l'application à ouvrir.

    Le nom et le chemin du fichier peuvent être codés en dur, et le même fichier sera utilisé à chaque fois. Si le nom du fichier est défini sans le chemin, le dossier comportant le fichier de configuration d'NiceLabel Automation (.MISX) sera utilisé. En utilisant une référence relative au nom de fichier, le dossier avec le fichier .MISX est utilisé comme dossier racine.

    Source de données: active le nom de fichier variable. Sélectionner une variable qui contient le chemin et/ou le nom du fichier, ou combiner plusieurs variables pour créer le nom du fichier. Pour plus d'informations, consulter l'article Utilisation des valeurs composées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

    Note

    Utiliser la syntaxe UNC pour les ressources réseau. Pour plus d'informations, consulter l'article Accès aux Ressources de Réseau Partagées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

Le groupe Options d'exécution permet de paramétrer les détails d'ouverture du programme.

  • Attendre la fin : Spécifie qu'il faut attendre la fin de cette action avant de continuer à exécuter les autres actions programmées en suivant.

    Astuce

    Activer cette option si l'action suivante dépend du résultat de l'application externe.

Enregistrer les données dans un fichier

Info Niveau De Produit

Les fonctions Automation Builder nécessitent NiceLabel LMS Enterprise ou NiceLabel LMS Pro.

Cette action enregistre la valeur variable ou autres flux de données (telles que les données binaires) dans le fichier. Le service NiceLabel Automation doit avoir les droits d'accès en écriture dans le dossier spécifié.

Le groupe Fichier définit le fichier à ouvrir.

  • Nom de fichier : Emplacement du fichier ou du programme à ouvrir.

    Le nom et le chemin du fichier peuvent être codés en dur, et le même fichier sera utilisé à chaque fois. Si le nom du fichier est défini sans le chemin, le dossier comportant le fichier de configuration d'NiceLabel Automation (.MISX) sera utilisé. En utilisant une référence relative au nom de fichier, le dossier avec le fichier .MISX est utilisé comme dossier racine.

    Source de données : active le nom de fichier variable. Sélectionner une variable qui contient le chemin et/ou le nom du fichier, ou combiner plusieurs variables pour créer le nom du fichier. Pour plus d'informations, consulter l'article Utilisation des valeurs composées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

Le groupe Si le fichier existe gère les options en cas de fichier existant.

  • Écraser le fichier : Écrase les données existantes avec les nouvelles données. L'ancien contenu est perdu.

  • Joindre les données au fichier : Joint les valeurs de la variable au fichier de données existantes.

Le groupe Contenu définit les données à écrire dans le fichier spécifié.

  • Utiliser les données reçues par le déclencheur : Les données reçues par le déclencheur seront enregistrées dans le fichier. En fait, cela réalisera une copie des données entrantes.

  • Personnalisé(e) : Enregistre le contenu fourni dans le cadre du texte. Le contenu peut être un mélange de valeurs fixes, variables et caractères spéciaux. Pour insérer des variables et des caractères spéciaux, cliquer sur le bouton avec une flèche à droite de la zone de texte. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

  • Encodage : Spécifie l'encodage des données envoyées. Auto définit automatiquement l'encodage. Si nécessaire, sélectionner le type d'encodage préféré dans le menu déroulant.

Lecture des données d'un fichier

Info Niveau De Produit

La fonctionnalité décrite se trouve dans NiceLabel LMS Enterprise et NiceLabel LMS Pro.

Cette action lit le contenu du fichier fourni et l'enregistre dans la variable. Elle peut lire le contenu de tout type de fichiers, y compris les données binaires.

En principe, le module Automation Builder reçoit les données pour l'impression de l'étiquette avec le déclencheur. Par exemple : Avec le déclencheur fichier, le contenu du fichier déclencheur est automatiquement lu et analysé par des filtres. Mais il faut parfois contourner les filtres pour obtenir des données externes. Après exécution de cette action et sauvegarde des données dans une variable, ces données sont de nouveau utilisables avec une des actions.

Cette action est utile :

  • Pour combiner les données reçues par le déclencheur avec les données sauvegardées dans un fichier.

Avertissement

Pour charger des données de fichiers binaires (comme des fichiers image bitmap ou d'impression), vérifier que la variable dans laquelle les données lues sont enregistrées est définie comme variable binaire.

  • Pour échanger des données entre les déclencheurs. Un déclencheur prépare les données et les sauvegarde dans le fichier (en utilisant l'action Enregistrer les données dans un fichier), l'autre déclencheur lit les données.

Fichier : Nom du fichier dans lequel il faut lire les données.

  • Nom de fichier : Emplacement du fichier ou du programme dans lequel cette action va lire les données.

    Le nom et le chemin du fichier peuvent être codés en dur, et le même fichier sera utilisé à chaque fois. Si le nom du fichier est défini sans le chemin, le dossier comportant le fichier de configuration d'NiceLabel Automation (.MISX) sera utilisé. En utilisant une référence relative au nom de fichier, le dossier avec le fichier .MISX est utilisé comme dossier racine.

    Source de données : active le nom de fichier variable. Sélectionner une variable qui contient le chemin et/ou le nom du fichier, ou combiner plusieurs variables pour créer le nom du fichier. Pour plus d'informations, consulter l'article Utilisation des valeurs composées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

    Note

    Utiliser la syntaxe UNC pour les ressources réseau. Pour plus d'informations, consulter l'article Accès aux Ressources de Réseau Partagées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

Le groupe Contenu détermine les détails relatifs au contenu du fichier.

  • Variable : Variable qui comporte le contenu du fichier. Il faut définir au moins une variable.

  • Encodage : Spécifie l'encodage des données envoyées. Auto définit automatiquement l'encodage. Si nécessaire, sélectionner le type d'encodage préféré dans le menu déroulant.

    Note

    Il est impossible d'encoder des données si elles proviennent d'une variable binaire. Dans ce cas, la variable contiendra les données telles quelles.

Le groupe Ressayer après échec définit comment l'action peut continuer si le fichier spécifié devient inaccessible.

Astuce

Quand Automation Builder ne peut pas accéder au fichier, c'est peut être parce qu'il est verrouillé par une autre application. Si une application écrit encore des données dans le fichier et l'a bloqué en mode exclusif, aucune autre application ne peut l'ouvrir en même temps, même pas en lecture. Les causes de nouvelles tentatives sont les suivantes : le fichier n'existe pas (encore), le dossier n'existe pas (encore), l'utilisateur du service ne dispose pas des droits d'accès au fichier.

  • Nouvelles tentatives : Spécifie le nombre de tentatives pour accéder au fichier. Si la valeur est 0, il n'y aura aucune tentative.

  • Intervalle entre les tentatives : Spécifie l'intervalle de temps entre les essais défini en millisecondes.

Effacer un fichier

Info Niveau De Produit

La fonctionnalité décrite se trouve dans NiceLabel LMS Enterprise et NiceLabel LMS Pro.

Cette action efface le fichier sélectionné dans un lecteur.

Le module NiceLabel Automation tourne en service sous un compte utilisateur Windows défini. Vérifier que le compte a les permissions pour effacer le fichier dans le dossier spécifié.

Fichier : Ce groupe paramètre les détails relatifs au fichier.

  • Nom du fichier : Le nom du fichier à supprimer. Le Nom du Fichier peut être codé en dur. La source de données définit dynamiquement le Nom du fichier en utilisant une variable nouvelle ou existante.

    Le nom et le chemin du fichier peuvent être codés en dur, et le même fichier sera utilisé à chaque fois. Si le nom du fichier est défini sans le chemin, le dossier comportant le fichier de configuration d'NiceLabel Automation (.MISX) sera utilisé. En utilisant une référence relative au nom de fichier, le dossier avec le fichier .MISX est utilisé comme dossier racine.

    Source de données active le nom de fichier variable. Sélectionner ou créer une variable qui contient le chemin et/ou le nom du fichier, ou combiner plusieurs variables pour créer le nom du fichier. Pour plus d'informations, consulter l'article Utilisation des valeurs composées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

    Note

    Utiliser la syntaxe UNC pour les ressources réseau. Pour plus d'informations, consulter l'article Accès aux Ressources de Réseau Partagées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

Exécuter une requête SQL

Info Niveau De Produit

Les fonctions Automation Builder nécessitent NiceLabel LMS Enterprise ou NiceLabel LMS Pro.

Cette action envoie des commandes SQL sur un serveur SQL et collecte les résultats. Utiliser les commandes SELECT, INSERT, UPDATE et DELETE.

L'action Exécuter une requête SQL a deux objectifs :

  • Récupérer les données additionnelles dans une base de données : Dans le module Automation Builder, un déclencheur reçoit les données d'impression, mais pas toutes les données requises. Par exemple, un déclencheur reçoit les données pour Product ID et Description, mais pas pour le Prix. Il faut rechercher la valeur du Prix dans la base de données SQL.

    Exemple de code SQL :

    SELECT Price FROM Products
    WHERE ID = :(Product ID)

    L'ID est un champ de la base de données, Product ID est une variable définie dans le déclencheur.

  • Mettre à jour ou supprimer les enregistrements de la base de données : Après impression de l'étiquette, mettre à jour l'enregistrement de la base de données et envoyer un signal au système pour dire que cet enregistrement a déjà été traité.

    Exemple de code SQL :

    Changer le champ AlreadyPrinted (déjà imprimé) en True (vrai) pour l'enregistrement en cours de traitement.

    UPDATE Products
    SET AlreadyPrinted = True
    WHERE ID = :(Product ID)

    Ou effacer l'enregistrement actuel de la base de données, car il n'est plus nécessaire.

    DELETE FROM Products
    WHERE ID = :(Product ID)

    L'ID est un champ de la base de données, Product ID est une variable définie dans le déclencheur.

Note

Pour utiliser la valeur d'une variable dans une instruction SQL, il faut utiliser le signe deux points (:) devant son nom. Cela signale que le nom de la variable suit.

Important

Lorsque vous créez votre solution avec une connexion de base de données, utilisez les variables d’invite sur vos étiquettes au lieu de champs de base de données.

Utilisez les mêmes noms pour les variables d’invite que ceux définis pour les champs de base de données, par exemple :

Champ de base de données : food_products_1c.ProdCode

Variable d’invite sur votre étiquette : ProdCode

NiceLabel associe ensuite automatiquement les variables correspondantes aux champs de base de données.

Le groupe Connexion à la base de données définit la connexion à la base de données qui sera utilisée pour l'instruction.

Astuce

Avant d'envoyer une requête SQL à une base de données, il faut paramétrer la connexion à la base de données. Cliquer sur le bouton Définir et suivre les instructions à l'écran. Pour se connecter à une source de données contrôlée par des requêtes SQL, il ne faut pas utiliser de fichiers texte (CSV) et Excel.

Le groupe Instruction SQL définit une instruction ou une requête SQL à exécuter.

Astuce

Les instructions en Langage de Manipulation des données (DML) peuvent exécuter des requêtes dans des tables de bases de données existantes.

Utiliser les instructions SQL standard, comme SELECT, INSERT, DELETE et UPDATE, y compris les jointures, fonctions et mots clés. Les instructions en langage DDL pour créer des bases de données et des tables (CREATE DATABASE, CREATE TABLE), ou les supprimer (DROP TABLE) ne sont pas permises.

  • Test : Ouvre la section Aperçu des données. Simuler l'exécution (sélectionné par défaut) teste l'exécution des instructions SQL. Cliquer sur Exécuter pour lancer la simulation.

    Astuce

    Aperçu des données Cette section permet de tester l'exécution des requêtes SQL avec des données réelles. Pour protéger les données d'une mise à jour accidentelle, vérifier que l'option Simuler l'exécution est activée. Les instructions INSERT, DELETE et UPDATE s'exécuteront. Cela montrera en retour le nombre de données affectées, la transaction sera ensuite annulée.

    Si la requête SQL utilise des variables de déclencheur, leurs valeurs peuvent être saisies pour l'exécution du test.

  • Insérer une source de données : permet d'insérer une variable, nouvelle ou existante, dans une requête SQL.

  • Exporter/Importer : Permet d'exporter ou importer une instruction SQL de ou dans un fichier externe.

  • Mode Exécution : Spécifie le mode explicite d'exécution de la requête SQL.

    Astuce

    Avec certaines requêtes SQL complexes, il devient très difficile de déterminer automatiquement quelle est l'action prévue. Si la logique intégrée a des problèmes pour identifier vos intentions, sélectionner l'action principale manuellement.

    • Automatique : Détermine l'action automatiquement.

    • Retourner un ensemble d'enregistrements (SELECT) : reçoit les données récupérées dans les enregistrements.

    • Ne renvoie pas l'ensemble d'enregistrements (INSERT, DELETE, UPDATE) : Utiliser cette option si la requête ne renvoie pas les enregistrements. Ou insérer de nouveaux enregistrements, supprimer ou mettre à jour les enregistrements existants. Le résultat est une réponse sur le nombre de lignes affectées par votre requête.

  • Délai d'exécution : vous permet de définir le délai pour d'envoi de vos commandes au serveur SQL. Utiliser le délai d'exécution dans le cas d'envoi de commandes SQL multiples et consécutives nécessitant un temps de traitement plus long.

    Saisir la durée du délai requis en secondes. Par défaut, la durée du délai d'exécution est de 60 s. Si vous voulez que votre fournisseur de base de données définisse le délai, saisir 0 s.

Le groupe Résultat permet de déterminer comment stocker le résultat de la requête SQL et de définir la répétition de l'action.

  • Enregistrer le résultat dans la variable : définit la variable dans laquelle sera enregistré le résultat de l'instruction SQL. Cette option dépend du Mode d'exécution sélectionné.

    • Résultat de la requête SELECT. L'exécution de la requête SELECT renvoie un jeu d'enregistrements. Le contenu du texte reçu sera au format CSV. La première ligne contient les noms de champs de résultats. Les lignes suivantes contiennent les enregistrements.

      Note

      Pour extraire les valeurs des ensembles de données renvoyées et les utiliser dans d'autres actions, définir et exécuter l'action Utiliser le filtre de données sur le contenu de cette variable. Action disponible dans Automation Builder).

    • Résultat des requêtes INSERT, DELETE et UPDATE. Les requêtes INSERT, DELETE et UPDATE renvoient un chiffre indiquant le nombre d'enregistrements affectés dans la table.

  • Répéter pour chaque enregistrement. Si c'est activé, NiceLabelune nouvelle action Pour chaque enregistrement s'ajoute automatiquement. Voir plus d’informations sur cette action dans une rubrique dédiée.

    Note

    Le mappage automatique est activé. L'action Pour chaque enregistrement ne peut pas être supprimée.

    Champ de base de données : food_products_1c.ProdCode

    Variable d’invite sur votre étiquette : ProdCode

Réessayer après échec : Ce groupe permet de configurer l'action pour réessayer continuellement de rétablir la connexion à la base de données si la première tentative n'a pas réussi. Si l'action échoue au cours du nombre de tentatives défini, une erreur sera signalée.

  • Nouvelles tentatives : Spécifie le nombre de tentatives de connexion au serveur de la base de données.

  • Intervalle entre les tentatives : Spécifie le temps d'attente entre chaque essai.

Exemple 67. Exemple

Vous souhaitez imprimer des étiquettes avec des données de votre base de données food_products_1c, mais uniquement des enregistrements avec une valeur de champ prédéfinie UseBy (date limite de consommation).

Vous définissez la valeur de UseBy avec la variable ProdUser. Dans ce cas, la valeur ProdUser est « 3 ».

Après l’impression de chaque étiquette, NiceLabel écrit les valeurs de base de données dans un fichier texte sur votre disque. Utilisez la chaîne suivante :

UUID-a1e224b3-86fe-ca30-7a64-e0d749b9e2ae.png
UUID-bb85b16f-5c88-d990-f2c4-31e95428959a.png

Seules les étiquettes où la valeur UseBy est égale à « 3 » sont imprimées et les valeurs sont écrites dans un fichier texte :

UUID-637fe74b-7603-a307-be15-a9e8afba04f5.png

Envoyer les données au port TCP/IP

Envoie les données à tout périphérique acceptant une connexion TCP/IP sur un numéro de port prédéfini.

Envoyer les données au port TCP/IP établit la connexion avec le périphérique, envoie les données et termine la connexion. La connexion et la communication sont gérées par le protocole de communication qui s'établit entre le client et le serveur au début et à la fin de la connexion TCP.

Le groupe Paramètres de connexion permet de choisir les paramètres de connexion.

  • Répondre à l'expéditeur: Permet de répondre directement au socket à partir duquel proviennent les données du déclencheur. Utiliser cette option pour renvoyer des informations sur le processus d'impression.

    Note

    Cette option est disponible dans NiceLabel Automation.

    Les conditions préalables pour le paramètre Répondre à l'expéditeur sont :

    • L'interlocuteur ne ferme pas le canal de communication une fois le message livré.

    • Envoyer les Données au port TCP/IP est utilisée dans le déclencheur du Serveur TCP/IP.

    • Ne pas configurer l'événement d'exécution dans le déclencheur du serveur TCP/IP À la déconnexion du client.

  • Destination (adresse IP:port) : Définit l'adresse et le port de destination du serveur TCP/IP. Coder en dur les paramètres de connexion et utiliser une adresse IP fixe ou utiliser une variable en cliquant sur la flèche à droite et en sélectionnant la variable prédéfinie. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

    Exemple 69. Exemple

    Si la variable hostname procure le nom du serveur TCP/IP et la variable port fournit le numéro de port, saisir la destination suivante :

    [hostname]:[port]


  • Délai de déconnexion : Prolonge la connexion sur le socket ciblé de l'intervalle de temps défini après que les données ont été fournies. Certains périphériques ont besoin de plus de temps pour traiter les données. Taper le différé à la main ou cliquer sur les flèches pour augmenter ou diminuer la valeur.

  • Enregistrer la réponse de données dans une variable : Permet de créer ou sélectionner une variable où sont enregistrées les données reçues du serveur. Toutes les données reçues du serveur TCP/IP après le « délai de déconnexion » sont enregistrées dans la variable.

Le groupe Contenu définit le contenu à envoyer au serveur TCP/IP.

Astuce

Utiliser le contenu fixe, un mixte de contenu fixe et variable, ou contenu variable seul. Pour insérer un contenu de variable, cliquer sur le bouton avec une flèche à droite de la zone de données et insérer la variable de la liste. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

  • Données : Spécifie le contenu qui sera envoyé en sortie.

  • Encodage : Spécifie l'encodage des données envoyées. Auto définit automatiquement l'encodage. Si nécessaire, sélectionner le type d'encodage préféré dans le menu déroulant.

Envoyer les données au port série

Cette action envoie les donnéessur un port série. Cette action permet de communiquer avec les périphériques connectés à un port série.

Astuce

Il faut que la configuration du port série soit identique des deux côtés, dans l'action et sur le périphérique en série. Le port série peut être utilisé par une application dans la machine. Pour que cette action puisse utiliser ce port, aucune autre application ne doit l'utiliser, même pas un pilote d'imprimante.

Le groupe Port permet de choisir le port série.

  • Nom du port : port sur lequel le périphérique est connecté. Cela peut être un port COM matériel ou un port COM virtuel.

Le groupe Paramètres de port permet de définir d'autres paramètres pour se connecter au port série.

  • Bits par seconde : Vitesse utilisée par un périphérique pour communiquer avec le PC. L'alias généralement utilisé pour ce paramètre est « baud rate ». Sélectionner la valeur dans la liste du menu déroulant.

  • Bits de données : Spécifie le nombre de bits de données dans chaque caractère. 8 bits de données sont généralement utilisés dans les appareils récents. Sélectionner la valeur dans la liste du menu déroulant.

  • Parité : Spécifie la méthode de détection d'erreurs de transmission. Le paramètre de parité généralement utilisé est « aucune », avec la détection d'erreur gérée par un protocole de communication (contrôle de flux). Sélectionner la valeur dans la liste du menu déroulant.

  • Bits d'arrêt : Les bits d'arrêt envoyés à la fin de chaque caractère permettent à la machine de réception de détecter la fin d'un caractère et de le resynchroniser avec le flux de caractères. Les appareils électroniques utilisent généralement un bit de stop. Sélectionner la valeur dans la liste du menu déroulant.

  • Contrôle de flux : Le port série peut utiliser les signaux de l'interface pour interrompre et reprendre la transmission des données.

Le groupe Contenu définit le contenu à envoyer au port série.

Astuce

Il peut être fixe, un mixte de contenu fixe et variable, ou contenu variable seul. Pour insérer un contenu de variable, cliquer sur le bouton avec une flèche à droite de la zone de données et insérer la variable de la liste. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

  • Données : Spécifie le contenu qui sera envoyé en sortie.

Lecture des données sur le port série

Cette action collecte les données reçues par le port série (RS-232) et les enregistre dans une variable sélectionnée. Cette action permet de communiquer avec les périphériques connectés à un port série.

Le groupe Port permet de choisir le port série.

  • Nom du port : port sur lequel le périphérique est connecté. Cela peut être un port COM matériel ou un port COM virtuel.

Le groupe Paramètres de port permet de définir d'autres paramètres pour se connecter au port série.

  • Bits par seconde : Vitesse utilisée par un périphérique pour communiquer avec le PC. L'alias généralement utilisé pour ce paramètre est « baud rate ».

  • Bits de données : Spécifie le nombre de bits de données dans chaque caractère. 8 bits de données sont généralement utilisés dans les appareils récents.

  • Parité : Spécifie la méthode de détection d'erreurs de transmission. Le paramètre de parité généralement utilisé est « aucune », avec la détection d'erreur gérée par un protocole de communication (contrôle de flux).

  • Bits d'arrêt : Les bits d'arrêt envoyés à la fin de chaque caractère permettent à la machine de réception de détecter la fin d'un caractère et de le resynchroniser avec le flux de caractères. Les appareils électroniques utilisent généralement un bit de stop.

  • Contrôle de flux : Le port série peut utiliser les signaux de l'interface pour interrompre et reprendre la transmission des données.

Exemple 72. Exemple

Un appareil lent peut avoir besoin de garder le contact avec le port série pour indiquer que les données doivent être mises en pause pendant qu'il traite les données reçues.


Le groupe Options comporte les paramètres suivants :

  • Différé de lecture : Spécifie un différé éventuel durant la lecture de données sur le port série. Le contenu complet du buffer du port série sera lu à la fin du différé. Taper le différé à la main ou cliquer sur les flèches pour augmenter ou diminuer la valeur.

  • Envoyer les données d'initialisation : Spécifie la chaîne de caractères qui est envoyée au port série sélectionné avant la lecture des données. Cette option permet d'initialiser le périphérique pour qu'il puisse fournir les données. L'utiliser aussi pour envoyer une question spécifique à l'appareil, et recevoir la réponse spécifique. Cliquer sur le bouton avec une flèche pour insérer des caractères spéciaux.

Le groupe Extraction des données permet de définir l'extraction de certaines parties des données reçues.

  • Point de départ : Position de départ pour l'extraction des données.

  • Position de fin : Position finale pour l'extraction des données.

Le groupe Résultat définit une variable pour le stockage des données.

  • Enregistrer les données dans une variable : Sélectionner ou créer une variable pour y stocker les données reçues.

Envoyer les données à l'imprimante

Cette action envoie les données à l'imprimante sélectionnée. Cette action est utile pour envoyer des flux d'impression pré-générés à toute imprimante disponible.

NiceLabel Automation utilise les pilotes d'imprimante en mode de transit, pour pouvoir envoyer les données au port de destination, tel que le port LPT, COM, TCP/IP ou USB, sur lequel l'imprimante est connectée.

Note

Scénario possible. Les données reçues par le déclencheur doivent être imprimées sur la même imprimante réseau mais sur des masques d'étiquettes différents (fichiers .NLBL). L'imprimante peut accepter des données de différents postes de travail. Elle imprime généralement les travaux dans l'ordre reçu.Automation Builder va envoyer chaque masque d'étiquette dans des travaux d'impression distincts, donnant la possibilité à d'autres postes de travail d'insérer leurs impressions entre celles créées par Automation Builder. Au lieu d'envoyer chaque travail séparément à l'imprimante, il est possible de les fusionner (en utilisant l'action Rediriger l'impression vers un fichier) vers un fichier pour envoyer ensuite un seul gros travail d'impression à l'imprimante.

Le groupe Imprimante sélectionne l'imprimante.

  • Nom de l'imprimante : Nom de l'imprimante à laquelle les données sont envoyées. Sélectionner l'imprimante dans la liste d'imprimantes installées localement, saisir un nom d'imprimante ou la définir dynamiquement avec une variable nouvelle ou existante.

Source de données définit le contenu à envoyer à l'imprimante.

  • Utiliser les données reçues par le déclencheur : Définit l'utilisation des données reçues par le déclencheur. Dans ce cas, le flux d'imprimante reçu est utilisé en entrée dans le filtre. L'objectif est de le rediriger vers l'imprimante sans qu'il soit modifié. Le même résultat peut être atteint en activant la variable interne DataFileName et en utilisant le contenu du fichier auquel elle se réfère. Pour plus d'informations, consulter l'article Utilisation de Valeurs Composées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

  • Nom de fichier : Définit le chemin et nom de fichier contenant le flux d'impression. Le contenu du fichier spécifié est envoyé à l'imprimante. Sélectionner la Source de données pour définir dynamiquement le nom du fichier en utilisant une valeur variable.

  • Variable : Définit la variable (nouvelle ou existante) qui contient le flux d'impression.

  • Personnalisé : Définit un contenu personnalisé à envoyer à une imprimante. Il peut être fixe, un mixte de contenu fixe et variable, ou contenu variable seul. Pour insérer un contenu de variable, cliquer sur le bouton avec une flèche à droite de la zone de données et insérer la variable de la liste. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel 10.

Requête HTTP

Info Niveau De Produit

Les fonctions Automation Builder nécessitent d’utiliser LMS Enterprise.

Cette action envoie les données au serveur Web de destination en utilisant la méthode HTTP sélectionnée. Les schémas d'URI HTTP et HTTPS sont autorisés.

HTTP fonctionne comme un protocole de requête-réponse entre client et serveur. Dans cette action, NiceLabel 10 fonctionne comme un client qui communique avec un serveur à distance. Cette action va soumettre la requête HTTP sélectionnée au serveur. Le serveur renverra un message de réponse, concernant l'état d'achèvement de la requête et la réponse dans le corps du message.

Le groupe Paramètres de connexion permet de choisir les paramètres de connexion.

Note

Cette action est compatible avec le protocole Internet version 6 (IPv6).

  • Destination : L'adresse, le port et la destination (chemin) sur le serveur Web.

    Astuce

    La définition du port est facultative quand le serveur Web fonctionne sur le port 80 par défaut. Coder en dur les paramètres de connexion ou utiliser un nom d'hôte et une adresse IP fixes. Utiliser une valeur variable pour définir cette option dynamiquement. Pour plus d'informations, consulter l'article Utilisation des valeurs composées dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

    Exemple 75. Exemple

    Si la variable hostname procure le nom du serveur Web et la variable port fournit le numéro de port, saisir la destination suivante :

    [hostname]:[port]


  • Méthode requise : Affiche les méthodes de requête disponibles.

  • Délai écoulé : Le temps imparti (en ms) pour que la connexion au serveur soit établie et la réponse reçue.

  • Enregistrer la réponse d'état dans une variable : Définit la variable dans laquelle est enregistré le code d'état renvoyé par le serveur.

    Astuce

    L'état du code doit être de l'ordre de 2XX. Par exemple, 200 est une bonne réponse. Les codes 5XX sont des erreurs du serveur.

  • Enregistrer la réponse de données dans une variable : Variable où sont enregistrées les données reçues du serveur.

Le groupe Authentification permet de sécuriser la connexion au serveur Web.

  • Activer une authentification de base : Permet de mettre les identifiants nécessaires à la connexion au serveur Web. L'identifiant et le mot de passe peuvent être fixes ou fournis par une valeur variable.

Note

L'authentification Basique HTTP (BA) utilise les entêtes statiques standard HTTP. Le mécanisme BA ne procure aucune protection de confidentialité pour les infos d'identification transmises. Elles sont seulement encodées en Base64 pendant le transit, mais ne sont ni cryptées ni hachées. L'Authentification de Base devrait être utilisée en HTTPS.

  • Afficher le mot de passe : Démasque les caractères de l'identifiant et du mot de passe.

Contenu permet de définir le contenu à envoyer au serveur Web.

  • Données : Spécifie le contenu qui sera envoyé en sortie. Il peut être fixe, un mixte de contenu fixe et variable, ou contenu variable seul. Pour insérer un contenu de variable, cliquer sur le bouton avec une flèche à droite de la zone de données et insérer la variable de la liste. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel 10.

  • Encodage : Spécifie l'encodage des données envoyées.

    Astuce

    Auto définit automatiquement l'encodage. Si nécessaire, sélectionner le type d'encodage préféré dans le menu déroulant.

  • Type : Spécifie la caractéristique Content-Type pour le message HTTP. Si aucun type n'est sélectionné, la valeur par défaut application/x-www-form-urlencoded est utilisée. Si la liste ne contient aucun type utilisable, il est possible d'en définir un personnalisé, ou déterminer une variable qui le définira dynamiquement..

Des Entêtes HTTP supplémentaires sont exigées par certain serveurs HTTP (spécialement pour les services REST).

  • Entêtes additionnelles : Entêtes codées en dur ou récupérées d'une variable. Pour accéder aux variables, cliquer sur la petite flèche à la droite du champ de texte. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel 10.

    Certains serveurs HTTP (spécialement pour les services REST) obligent à inclure l'entête HTTP personnalisée dans le message. Cette section permet de fournir les entêtes HTTP nécessaires.

    L'entête HTTP doit être introduite en respectant la syntaxe suivante :

    header field name: header field value

    Par exemple, pour utiliser les noms des champs Accept, User-Agent et Content-Type, utiliser la syntaxe suivante :

    Accept: application/json; charset=utf-8
    User-Agent: Mozilla/5.0 (Windows NT 6.3; WOW64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/31.0.1650.63 Safari/537.36
    Content-Type: application/json; charset=UTF-8

    Vous pouvez coder en dur les noms des champs des entêtes ou obtenir leurs valeurs à partir des variables des déclencheurs. Il est possible d'utiliser autant de champs d'entête personnalisés que nécessaires, mais chaque entête doit être placée sur une nouvelle ligne.

    Note

    Les entêtes HTTP saisies vont remplacer les entêtes déjà définies dans les propriétés des actions, telles que Content-Type (type de contenu).

Service Web

Info Niveau De Produit

Les fonctions Automation Builder nécessitent d’utiliser LMS Enterprise.

Le Service Web est une méthode de communication entre deux appareils électroniques ou logiciels. Il est défini comme norme d'échange de données. Il utilise XML pour taguer les données, SOAP pour transférer les données et WSDL pour décrire les services disponibles.

Cette action se connecte à un Web service distant et exécute les méthodes sur celui-ci. Les méthodes sont comme des actions publiées sur le service Web. L'action va envoyer des valeurs à la méthode sélectionnée dans le service Web distant, collecter le résultat et l'enregistrer dans les variables sélectionnées.

Après avoir importé le WSDL et ajouté une référence au service Web, ses méthodes s'affichent dans la liste déroulante Méthode.

Note

Elle permet de transférer des données simples, telles que des chaînes de caractères, entières, booléennes, mais pas de données complexes. Le WSDL ne doit contenir qu'un seul lien.

Note

Il faut imprimer des étiquettes de produit. Le déclencheur ne doit recevoir que le segment de données nécessaire. Par example, le déclencheur reçoit la valeur pour ID Produit et Description, mais pas le Prix. L'information de prix est disponible dans une base de données séparée qui est accessible sur appel du Web Service. Le service Web définit la fonction utilisant une définition WSDL. Par exemple, la fonction entrée est Product ID et celle en sortie est Prix. L'action service Web envoie Product ID au service Web. Elle exécute une recherche dans la base de données et donne le Prix correspondant en retour. L'action enregistre le résultat dans une variable, qui peut être utilisée sur l'étiquette.

Le groupe Définition du service web comporte les paramètres suivants :

Note

Cette action est compatible avec le protocole Internet version 6 (IPv6).

  • WSDL : Emplacement de la définition WDSL.

    Le WSDL est généralement fourni par le service Web. Il suffit de saisir le lien vers le WSDL et de cliquer sur le bouton Importer pour lire la définition. Si le WSDL est difficile à récupérer, enregistrer le WSDL dans un fichier et entrer le chemin et le nom du fichier pour en charger les méthodes. NiceLabel 10 détectera automatiquement si le service Web distant utilise la syntaxe document ou RPC et communique de façon appropriée.

  • Adresse : Donne l'adresse du Service Web.

    Initialement, cette information est extraite de WSDL, mais elle peut être actualisée avant l'exécution de l'action. C'est utile pour les environnements de développement / test / production, qui utilisent la même liste d'actions, mais avec des noms différents de serveurs sur lesquels fonctionne le service Web.

    Il peut être fixe, un mixte de contenu fixe et variable, ou contenu variable seul. Pour insérer un contenu de variable, cliquer sur le bouton flèche à droite de la zone de données et insérer la variable de la liste. Pour plus d'informations, consulter l'article Combinaison de valeurs dans un objet dans le guide utilisateur de NiceLabel 10.

  • Méthodes : Liste les méthodes (fonctions) disponibles sur le service Web sélectionné. La liste est mise à jour automatiquement par la définition WSDL.

  • Paramètres : Définit les variables d'entrée et de sortie pour la méthode (fonction) sélectionnée.

    Les paramètres d'entrée attendent une entrée. Pour détecter des erreurs et tester, saisir des valeurs fixes et visualiser le résultat à l'écran. ou sélectionner une variable. La valeur de cette variable sera utilisée comme paramètre d'entrée. Le paramètre de sortie fournit le résultat de la fonction. il faut sélectionner la variable qui va stocker le résultat.

  • Délai écoulé : Le temps imparti (en ms) pour que la connexion au serveur soit établie.

Authentification Active l'authentification de base. Cette option définit les infos d'identification nécessaires à établir l'appel externe vers le service Web distant.

  • Activer l'authentification de base : active la définition de l'identifiant et le mot de passe pouvant être tapé à la main ou définit par une variable. Sélectionner Sources de données pour sélectionner ou créer les variables.

  • Afficher le mot de passe : démasque les caractères de l'identifiant et du mot de passe .

    Les détails concernant la sécurité se trouvent au chapitre Sécuriser l'accès aux déclencheurs dans le guide utilisateur de NiceLabel Automation.

Le champ Aperçu des données permet de tester l'exécution du service Web.

  • Le bouton Exécuter exécute l'appel du service Web.

    Il envoie les valeurs des paramètres d'entrée au Web Service et fournit le résultat dans le paramètre de sortie. Utiliser cette fonctionnalité pour tester l'exécution du Web Service. Donner des valeurs aux paramètres de sortie et visualiser le résultat à l'écran. Si le résultat est satisfaisant, remplacer les valeurs fixes introduites du paramètre d'entrée par une variable de la liste.